Jeter le chocolat à la poubelle ?

Il y a plus d’un an, la FAO, l’organisation des Nations Unies pour la nourriture et l’agriculture, établissait que 30% de la nourriture produite sur Terre était jetée. Le 10 janvier 2013, l’IME, l’organisation britannique des ingénieurs en génie mécanique, nous alerte à nouveau ! Mais cette fois, l’estimation est encore plus élevée : entre 30 et 50% !

Les pertes ont lieu, à la fois dans les pays pauvres et dans les pays riches, mais pour des raisons différentes. Dans les pays en développement, les pertes se font plutôt en début de chaîne (productions inadéquates, transports et stockages déficients). Dans nos pays, dits civilisés, les pertes ont lieu tout au long de la chaine : de la production jusqu’à la consommation. Les consommateurs européens et états-uniens peuvent jeter jusqu’à la moitié de ce qu’ils ont eux-mêmes acheté. « En cause : des dates de péremption inutilement strictes, des promotions “deux pour le prix d’un”, l’exigence des consommateurs occidentaux pour des produits alimentaires esthétiquement parfaits, ainsi que des mauvaises pratiques agricoles, des infrastructures inadaptées et des lieux de stockage peu performants. »

Gaspillage

 Lorsque je pense au temps passé par toutes les personnes pour produire cette nourriture, à l’énergie utilisée, aux ressources naturelles nécessaires, l’eau notamment, et tout cela pour finir à la poubelle, je me sens triste… Il n’y aurait donc pas suffisamment de nourriture pour nourrir la planète ??

Et vous, vous arrive-t-il de jeter… du chocolat ?

Moi, jamais! Ou alors il faut qu’il soit vraiment mauvais… Mais dans ce cas, mieux vaut ne pas en acheter.

 

Trois cas peuvent nous inciter à jeter du chocolat :

  1. La date de péremption : et oui, il y en a une ! Pour les produits qui contiennent de la crème fraîche, comme les ganaches ou truffes, cela se comprend. Mais pour le chocolat en tablettes, vous pouvez sans aucun risque dépasser les dates qui, d’ailleurs, sont souvent des DLUO : Date Limite d’Utilisation Optimale, ce qui signifie qu’au delà de la date, les chocolats peuvent être moins bons. Mais, je connais une personne qui garde les chocolats longtemps pour voir comment leur profil aromatique évolue. Un peu comme on garde un vin…
  2. Le blanchiment sucré : le chocolat et l’humidité ne font pas bon ménage… Si vous stockez le chocolat dans un endroit humide, le sucre de la surface peut fondre et former une couche fine de sirop gluant ou de cristaux de sucre. Je dois vous l’avouer, je n’ai jamais observé ce phénomène !!
  3. Le blanchiment gras : Le chocolat et les fortes températures ne font pas bon ménage non plus ! Lorsqu’il fait chaud, en été par exemple, le beurre de cacao qui n’est autre que du gras, fond, remonte à la surface. Et lorsque la température extérieure diminue, il cristallise et donne cette apparence blanche.

Un chocolat blanchi reste comestible, même si sa texture et son goût changent. Si cela vous gêne, fondez le chocolat et utilisez le pour faire du chocolat chaud ou un gâteau, et le tour est joué !

Vous voyez, il n’y a aucune raison de jeter le chocolat ! Quant au reste, c’est à vous de décider…

Soyons heureux !

 

6 réponses

    1. Pufff, S’il y a bien une chose qui n’a pas le temps de s’abimer, c’est bien le chocolat, ni le reste d’ailleurs !!!
      Pensez à partager le “trop plein” de nourriture avec la famille, les amis, les voisins (smiley clin d’œil), ça fonctionne …

Répondre à Sandrine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez nos derniers articles​