Dans un mois, la fin du monde ?

Aujourd’hui, nous sommes le 21 novembre 2012, et si l’on en croit ce que l’on entend ici ou là, dans un mois exactement, c’est la fin du monde. Mais pourquoi donc ai-je décidé de vous parler de ce sujet ? Tout d’abord, parce que cette croyance est attribuée aux Mayas et que le cacaoyer était pour eux une plante sacrée, à très forte dimension spirituelle. Je me suis donc intéressée à eux plus ou moins malgré moi, ainsi qu’à leur fameux calendrier dont la fin coïnciderait avec la fin du monde.

La première bonne nouvelle, c’est qu’il n’existe pas de prophétie Maya relative à la fin du Monde. Elle vient donc d’ailleurs… Deuxième bonne nouvelle, c’est que les Mayas, très observateurs du Cosmos, avaient une conception cyclique du temps et utilisaient plusieurs calendriers imbriqués les uns dans les autres. Si un cycle se termine, un autre débute, donc pas de fin du monde à l’horizon ! Troisième bonne nouvelle : même si, en effet, un des calendriers Maya, le compte long se termine bientôt, la date est loin d’être précise. Pour certains, ce calendrier est déjà terminé, et pour d’autres ce sera dans plusieurs années. Enfin, quatrième bonne nouvelle : les Mayas actuels, gardiens des traditions depuis l’arrivée des envahisseurs espagnols, parlent au contraire de la fin d’un monde, et donc du début d’un nouveau, beaucoup plus en accord avec les valeurs de respect de la nature et des êtres vivants dont nous faisons bien sûr partie !

Alors, si nous rencontrons quelqu’un qui s’inquiète de cette fausse prophétie, autant colporter du positif. Tout au long de mes voyages, de mes récits et de mon discours, ainsi que dans ma boutique, c’est ce côté positif que j’essaie de mettre en avant, par des exemples bien réels et bien concrets, qui montrent que le monde change. Les 5 hommes de la semaine dernière en sont une illustration.

Pour continuer sur cette lancée et pour rendre hommage aux Mayas, je vous propose, dans les jours qui viennent, un nouveau feuilleton : celui des voyages passés de Gabriela aux pays des Mayas. De la nouveauté pour les uns, un air de déjà vu pour les autres…

Plus que jamais, soyons heureux, et mangeons du chocolat parce que c’est la saison !

17 réponses

  1. Il faut manger du chocolat, être hereux, aimer la Vie et cette planète qui nous a donné le cacao, la mer, les oiseaux…

    (Bresil)

    1. Moi je dis, que nous européens avons beaucoup à apprendre du Brésil et des brésiliens. Alors merci de votre remarque et mangeons du chocolat, dont l’arbre est apparu il y a bien longtemps en Haute-Amazonie….

      1. Officiellement, la culture du cacao a commencé au Brésil en 1679, par la charte royale qui a permis aux colons de le planter dans leurs terres. En 1746 Antonio Days Ribeiro, Bahia, a reçu quelques graines de groupe Amelonado – Forastero- d’une puissance coloniale française, Luiz Frederico Warneau, pour, et présenté la culture au Bahia.
        La première plantation dans cet état a été faite dans la fazenda Cubículo, aux marges de la rivière Brune, dans le district Municipal Canavieiras. En 1752 ils ont été faits des plantations dans le district Municipal Ilhéus, Bahia.

        Le cacao a adapté au climat et sol du Sud de Bahia, région qu’il produit 95% du cacao brésilien aujourd’hui, en étant bien l’Espírito Santo avec 3,5% et l’Amazonien dans 1,5%.

  2. Chouette, un nouveau monde respectueux de la nature ! Et je continue a manger du chocolat en lisant Luis Ansa. Joyeuse humeur garantie !

  3. Ouf ! Que des bonnes nouvelles !!!
    Je vais pouvoir continuer à manger du chocolat et faire des projets ! Merciiii.

  4. Super je ne vais pas être obligée de finir trop vite le délicieux chocolat cru que Laurence m a fait découvrir ! Du vrai chocolat !

  5. Et bien , moi, je dis: si ça doit être la fin d’un monde, tant mieux! ET RENDEZ- VOUS TOUS LE 21 CHEZ CHOCOLATITUDES POUR FÊTER ÇA EN MANGEANT DU CHOCOLAT!
    Chiche? ;))

    1. Bonjour Isabelle ! Je suis contente de vous lire. La photo, c’est bien, comme ça je sais qui écrit et je vous ai reconnue !!! En voilà une bonne idée : manger du chocolat à la boutique le 21 décembre. Vous serez à Paris ?

      1. Oui! Je passerai par Paris pour aller chez mes parents passer Noël!
        Je tâcherai de m’arrêter chez vous pour boire mon traditionnel chocolat chaud!
        Et faire des petits cadeaux de Noël, peut-être…;)
        A très bientôt!
        🙂
        Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez nos derniers articles​
I Love

2022 !

Chères clientes, chers clients ! Déjà quatre jours que nous expérimentons l’année 2022 ! Que vous souhaiter ?

Lire la suite »